Portrait

Anne-Laure Maison

Portrait

Anne-Laure Maison

Street-artiste installée à Paris, Anne-Laure Maison dénote et s’impose avec ses « femmes-maison » engagées et ses « tableaux d’intimité », photomontages de fenêtres brillant dans la nuit noire. Son nom « Maison » devient son art : elle joue en permanence sur l’aspect à la fois privé et universel du concept, retranscrivant une vision artistique très intime pourtant diffusée dans la rue.

Dans l'atelier

Pour ses collages, Anne-Laure utilise d’anciens magazines à la recherche de paires de jambes féminines qui l’interpellent, pour lesquelles elle imagine une histoire et un univers en les associant à des éléments d’architecture. Elle découpe, colle et crée alors ses « femmes-maisons ». Emprunté à l’artiste Louise Bourgeois, ce terme découvert au hasard d‘une exposition définit bien sa vision de la femme, incarnée par toutes ces « muses ordinaires », mais indépendantes et fortes, portant sur leurs épaules leur maison, leur projet, leur combat.
Pour certaines de ses œuvres récentes, Anne-Laure réalise le portrait de « vraies » femmes qui ont croisé sa route et l’ont inspirée pour sa création. Prenant elle-même en photo leurs jambes et leurs univers, elle crée des femmes-maison d’autant plus puissantes qu’elles sont réelles tout en restant parfaitement anonymes.
Elle numérise et imprime ensuite à taille humaine ces allégories pour les afficher sur les murs de Paris mais aussi des autres lieux qu’elle traverse. Vivant une partie de l’année sur un bateau naviguant autour du monde, elle confronte son travail à d’autres cultures, mettant en lumière l’universalité de son message dans des destinations atypiques et inattendues.
Pour ses variations parisiennes et ses tableaux d’intimités, l’artiste sillonne la ville de nuit et photographie des fenêtres allumées depuis la rue, puis construit numériquement des architectures imaginaires. L’absence totale d’individus dans ces habitations illuminées de l’intérieur crée une atmosphère douce et magique, totalement dénuée de voyeurisme, dans laquelle le regard voyage et se perd.

Anne-Laure avant W&G

Lyonnaise d’origine et diplômée des Beaux-Arts de Toulouse en Design d’espaces, Anne-Laure a travaillé dans un premier temps en agence d’architecture. Puis elle décide de se consacrer exclusivement à sa pratique artistique suite à une résidence au Pavillon du Palais de Tokyo, à Paris en en 2004-2005.

Pourquoi on aime

Parce que son esthétisme offre une vision de la féminité et de l’intimité à la fois moderne et poétique. Parce qu’elle apporte de l’élégance dans l’univers du Street Art.

Le conseil de W&G

Posez les femmes-maison dans une bibliothèques ou accrochez en plusieurs sur un mur. Installez les tableaux d’intimité face à votre lit ou un canapé, afin de passer des heures à en découvrir tous les détails.

Retour