Portrait

Michel Himself

Portrait

Michel Himself

Michel Himself est un dingue de musique. De l’italo disco au doom metal scandinave, en passant par la new-wave polonaise ou le dance-hall jamaïcain, sa curiosité n’a pas de limite.
Et pour lui, la façon noble d’écouter la musique, c’est le vinyl. Passer des heures à fouiner dans de vieilles caisses de disques à la recherche de la perle rare, c’est sa vision du paradis. Ses collages sont le résultat d’une approche sonore et visuelle, un télescopage d’univers et d’images qui rend hommage à une pop culture jouissive, nullement oubliée.

Portrait Michel Himself
Photo ambiance Michel

Dans l'atelier

Les « Vinyl Mutations » de Michel sont le résultat d’une expérience visuelle, une reconnection au temps et à la matérialité d’un objet.
Chaque création est un collage unique réalisé à partir de pochettes de disques originales, fruit de nombreuses heures d’exploration, à la recherche de l’association la plus improbable, celle qui fera sourire, celle qui fera réfléchir. Un vaste exercice de serendipity puisant ses influences chez Dada ou les surréalistes, dont les collages et les cadavres exquis préfiguraient ce type de démarche. C’est ce genre d’expérience que Michel cherche à provoquer avec ses collages contre-nature où Bruce Springsteen se retrouve en bikini, Bob Dylan se met à danser comme Michael Jackson, et Marvin Gaye s’affuble d’une tenue flamenco.
Dans ses collages, il y a de l’humour, de la connivence, il y a aussi une touche de nostalgie. Car chaque vinyl et pochette mythique porte la trace de son histoire : un prénom griffonné au stylo bic, un prix encore indiqué en francs…

Michel avant W&G

Michel Himself est un publicitaire confirmé, d’où sa maîtrise de l’image qui fait mouche. Partner de l’agence Marcel, il a des dizaines de campagne à son actif, pour des marques comme Heineken, Orange, Contrex, Total, Coca-Cola ou Tropicana.
Il y a deux ans, il publie ses premiers « Vinyl Mutations » sur Instagram. Ses collages trouvent un écho immédiat chez tous ceux qui ont connu la grande époque du vinyl ou regrettent de l’avoir ratée, et Michel se retrouve en quelques mois suivi par plus de 6000 fans.

Pourquoi on aime

Parce qu’on est infiniment sensible à ce condensé de plusieurs décennies de pop culture qui nous plongent dans un milliers de souvenirs !
Parce qu’on adore l’idée d’admirer chez nous un collage unique, empreint d’une joyeuse nostalgie, tout en profitant de la musique des vinyles qui sont remis avec l’œuvre.

Le conseil de W&G

A associer au mur avec des œuvres classiques pour jouer le décalage au maximum !

Filter Categories
Toutes les œuvres
200 - 500€
500 - 1000€

Retour