Portrait

Benjamin Didier

Portrait

Benjamin Didier

Amoureux fou de la photographie depuis toujours, ce n’est qu’en 2014 que Benjamin Didier décide d’en faire son métier. Sa démarche artistique est avant tout une volonté d’introspection et de sincérité car pour lui, « avec la photographie, impossible de tricher ».
Benjamin nous offre une vision poétique d’une réalité brute, car vérité et équilibre sont les maîtres mots dans son approche. Et c’est avec un talent rare qu’il parvient à travers son objectif, à transformer un paysage en une véritable œuvre d’art.

Sur le terrain

Grâce à de nouveaux voyages et à la découverte de lieux magiques à ses yeux, Benjamin trouve son inspiration et donne naissance à la série consacrée à Rome ou les clichés de Paros en Grèce. Au-delà du sujet, c’est évidemment sa prise de vue qui fait toute la différence. La véritable patte de cet artiste réside dans l’importance qu’il donne à la matière en jouant sur un fort contraste. On voudrait presque toucher le papier, pensant obtenir les sensations de la pierre, de l’eau ou du béton. Le clair-obscur lui permet également d’être à la frontière entre le figuratif et l’abstrait renforcée par un cadrage subtil et audacieux. C’est aussi la symétrie, le jeu de courbes et contres courbes, ou une convergence de lignes qui rythment sa recherche et sa volonté de géométrisation.
Mais le plus important selon Benjamin, c’est l’objet réel, le résultat physique de ces clichés : l’image existe et ne peux exister qu’à travers sa forme papier. C’est précisément au moment de la découverte du tirage que l’œuvre prend réellement vie.

Benjamin avant W&G

Benjamin poursuit des études de droit et commence une carrière dans la publicité. Mais, sa passion pour la photographie prend rapidement le dessus et il met alors son talent au service des magazines tels le Madame Figaro et Femme. Il assiste également Alexandre Bailhache, un photographe d’intérieur sur divers projets pour World of Interiors, Town & Country, Veranda, Maison Française… en 2014, il se consacre pleinement à la photographie.

Pourquoi on aime

Parce que par son talent, Benjamin parvient à attirer notre attention sur des détails, pourtant insignifiants qu’il sublime totalement. Parce que l’artiste utilise aussi la technique du sténopé, dérivée de la camera obscura, qui offre un rendu unique à ses clichés.

Le conseil de W&G

Disposez les photos de Benjamin à un endroit où vous pourrez prendre le temps d’apprécier chaque détail. Ne les exposez pas en lumière direct pour éviter l’insolation du papier.

Retour