Portrait

Valérie Martinez

Portrait

Valérie Martinez

La carrière de Valérie Martinez a débuté de manière presque fortuite. Son entourage, passionné par ses œuvres organiques, lui a conseillé, un jour, d’organiser une exposition de son travail et c’est ainsi qu’elle a vendu ses premiers tableaux.

Sensible aux couleurs et matières qui l’entourent, Valérie s’inspire de la nature ou de paysages. Au calme dans son atelier du Perche, l’artiste se laisse porter par ses intuitions et façonne, spontanément, des compositions faites de collages, d’encre et de peinture dans une recherche inlassable d’harmonie.

valérie-martinez-page-artiste

Dans l'atelier

Autodidacte, Valérie explore différentes techniques : peinture à l’huile, encre et collage. Dès ses premières créations, elle les a abordées de manière libre, spontanée, comme une écriture automatique, sans réaliser de croquis ou de travail préparatoire. Désireuse de jouer des matières et textures, l’artiste n’a jamais peint directement sur une toile vierge. Elle maroufle des papiers naturels dans les tons de craie ou de pierre sur la toile pour créer le fond. Puis, elle se concentre sur l’élaboration des formes avant de décider de leur disposition en fonction des accords de couleurs souvent neutres : des tons de gris de terre, de pierre ou de noir. Enfin, elle finit par coller sa composition sur la toile marouflée. Parfois, s’ajoutent des aplats peints à l’huile.

Quant à la couleur, l’artiste, plutôt habituée à travailler le noir, le blanc ou les tons neutres, a finalement voulu l’introduire progressivement dans son travail. D’abord des gammes de bleus et d’autres teintes sont venues enrichir sa palette. Elle colore ainsi les papiers naturels à l’encre pour obtenir des couleurs vivantes comme des bleus vifs et des tons rouges ou orangés, plus chauds. Dans ce cas, elle pense en premier à une association de couleurs et compose dans un deuxième temps les formes qui seront collées sur la toile. Valérie apprécie le papier comme matériau. On peut le déchirer, le froisser et profiter de toutes ses irrégularités qui font son essence même. Et c’est cette dimension brute, texturée, en relief, presque vivante qui l’intéresse le plus ! Différents types de papiers sont souvent associés dans ses collage pour leurs caractéristiques variées : la solidité d’un papier japonais ou les fibres apparentes des papiers indiens et du Népal. C’est au cours de ses voyages en Asie, qu’elle a ainsi découvert des papiers de toutes sortes, des pinceaux et des outils qui l’ont aidée au fil des années à peaufiner sa technique et atteindre le résultat esthétique qu’elle souhaitait.

Cette collection, qui marque sa première exposition en galerie, est l’aboutissement de vingt ans de recherche et de travail.

Valérie avant W&G

Après des études de droit, Valérie a changé de voie pour devenir agent d’artistes et de photographes. Ce métier lui a permis d’évoluer dans un milieu créatif tout en poursuivant en parallèle ses propres créations.

L’intérêt du public ces dernières années ainsi qu’une réflexion personnelle l’ont convaincue de se consacrer entièrement à son art pour notre plus grand bonheur.

Pourquoi on aime

Parce que c’est un travail spontané et intuitif qui invite au voyage et à la rêverie.

Parce que dans ses formes abstraites aux influences japonisantes, on retrouve tout de même des paysages familiers.

Le conseil de W&G

Les tons neutres et l’aspect texturé de ces œuvres s’accordent parfaitement aux matériaux bruts qu’on peut retrouver chez soi : pierres, bois, briques.

Filter Categories
Toutes les œuvres
500 - 1000€
1000 - 2500€
2500€ et plus

Trop tard…
Les beautés ci-dessous ont déjà trouvé leur nouvelle maison !


Retour