LES WILOVERS

Christian – Paris 9

LES WILOVERS

Christian – Paris 9

Le chaleureux Christian nous a accueillis dans son très bel appartement du 9e arrondissement parisien où un sublime dyptique de Jean-Charles Yaïch apporte puissance et sérénité à son intérieur. 

Hello Christian, peux-tu te présenter en quelques mots ?
Je suis parisien, entrepreneur et père de famille. Nous habitons au cœur du 9e avec ma femme, nos trois filles, Obi le chien et Mumbai le chat.

 

✦  Quelle est la toute première œuvre d’art à avoir rejoint les murs de ton appartement et quelle est son histoire ?
Un sublime tirage d’un indien Sâdhu, au regard incroyable, pris en photo après la fête des couleurs Holi Holi. Un cadeau offert par des amis italiens, lors d’un long séjour à Milan, il y a une vingtaine d’années.

 

Comment te lances-tu dans l’achat d’une œuvre d’art ? Qu’est-ce qui motive ton choix ?
Le flash ! Je ne l’aime pas forcément au premier regard mais elle doit déclencher chez moi une interrogation, une admiration, une contemplation…

L’œuvre d’art a ce pouvoir de faire vivre les émotions.

gif-christian

Kirigamis de Jean-Charles Yaïch

✦ Tu as choisi une magnifique œuvre chez Wilo & Grove – Un diptyque « Kirigamis » de Jean-Charles Yaïch : Qu’est ce qui t’a séduit dans ces œuvres ?
Nous cherchions une œuvre singulière mais qui puisse intégrer notre chambre conçue comme une boîte blanche, où sérénité et simplicité sont de mise.

L’originalité du support, l’intuition du coup de cutter, et le format diptyque nous ont conquis.

 

Qu’est-ce qui te plaît dans le concept de la galerie ?
Le marché de l’art est un territoire souvent inconnu, un brin élitiste.

Wilo and Grove a cette volonté de démocratiser l’art et de promouvoir des artistes encore méconnus.

J’apprécie particulièrement ce concept sélectif mais accessible à tous qui permet à chacun de s’approprier des œuvres sans y laisser un bras.

 

On a vu beaucoup de mobilier et d’objets de décoration originaux chez toi : où puisez-vous vos inspirations ?
Ma femme travaille dans la mode depuis presque 20 ans, elle a la chance d’être sensibilisée à l’univers de la décoration, de la photographie, à l’architecture et au design.

✦ Quelles sont les adresses qui t’inspirent et où tu déniches tes trésors ?
Nous adorons passer du temps à dénicher des petites galeries et de nouveaux talents, que ce soit à Paris ou en province. Les réseaux sociaux sont une galerie géante à ciel ouvert.

A Paris, la galerie Desprez Breheret est pour moi l’une des plus belles galeries parisiennes. Aux puces de Saint-Ouen, nous avons une affection particulière pour le stand de Maison Jaune Studio.

 

✦ Quelle est la pièce/œuvre rêvée de chez rêvée que tu adorerais accueillir chez toi ?
Il y en a quelques unes 😉: Un Warhol détonnant, une toile de Matisse, un nu de Modigliani, une œuvre monumentale de Louise Bourgeois, un Picasso , un tirage de Peter Beard, un Claude Viallat… Et une création de Guy Bareff pour ma femme….

 

✦  Est-ce que tu penses succomber à une nouvelle œuvre chez W&G ? En as-tu une dans le viseur ?
Il y en a une que nous aimons beaucoup : la sculpture Okobi d’Amélie Dauteur.

photo2

Kirigami de Jean-Charles Yaïch

Kirigami de Jean-Charles Yaïch

✦  MÉLI WILO :

Une œuvre ? La Perruche et la Sirène de Matisse
Une chanson ? Sea, sex and Sun de Gainsbourg
Une matière ? Renouvelable
Une couleur ? Bleu
Une citation ? Sharing is caring
Une expo ? Pinault à la bourse du commerce
Un(e) artiste ? Matisse
Une adresse ? Le Bon Georges, 45 rue saint georges
Une passion ? Aucune mais curieux de tout
Un film ? Point Break
Un livre ? Cyrano de Bergerac
Un voyage ? Chaque nouvelle journée

Portrait-JC

Artiste parisien expérimenté et débordant d’énergie, Jean-Charles Yaïch est un véritable touche-à-tout. Son travail est un immense hommage à sa source d’inspiration première : le corps féminin, sa grâce, sa poésie, ses courbes. Habile dans toutes les techniques, c’est celle du Kirigami – nom japonais de l’art du papier découpé – qui nous a touchées instantanément par sa délicatesse et son originalité.

Retour